On Purpose

Sophie, renforcer sa connexion aux autres et à soi-même grâce à l’art du dialogue

Auxence Neyton
Sophie Petit Article
Sophie Petit, Fellow et co-fondatrice de Bulles

Sophie Petit fait partie de la toute première promotion On Purpose Paris. Après le programme Associé, elle a continué d’explorer des thèmes liés notamment au développement personnel et à l’intelligence collective. Elle nous raconte son parcours et ce qui l'a amenée à co-fonder Bulles.

Quelle était ta vie d’avant ?

Après avoir effectué une classe préparatoire et un master à l'ESC Tours-Poitiers, j'ai vécu de belles expériences en management et gestion de projets. J'ai travaillé 6 ans dans le monde du sport notamment en tant que responsable des revenus commerciaux et directrice des partenariats pour des événements sportifs internationaux. J'ai occupé rapidement des postes à responsabilités, ce qui a été très enrichissant. Ma dernière mission m’a permis de manager une équipe de 15 personnes dont j’avais à cœur de développer les talents. À l’époque, j’avais déjà une appétence pour le coaching !

Cependant, je désirais aussi évoluer vers une expérience plus concrète, plus tangible sur la société. En école de commerce, j'avais eu l'occasion de fonder une association de sensibilisation citoyenne autour du développement durable. Cela faisait déjà écho avec mon désir d'apporter un sens plus profond à mes actions.

Quel a été ton déclic ?

Je me questionnais sur le sens de mes activités et je suis tombée sur un article sur lemonde.fr qui présentait le concept d'On Purpose. J'ai alors décidé de candidater pour rejoindre la toute première promotion On Purpose Paris, en février 2015.

Pendant mon année On Purpose, j'ai d'abord travaillé pour Unis-Cité Solidarité entreprise (UCSE), filiale de l'association Unis-Cité qui propose aux entreprises la mise en place d'actions et d'événements de mobilisation solidaire de leurs collaborateurs. J'étais chargée de les accompagner sur leur stratégie commerciale et opérationnelle.  J'ai ensuite effectué mon deuxième placement au sein de l'Agence du Don en Nature (ADN), une association reconnue d'intérêt général dont l'ambition est d'apporter une solution moderne et solidaire à la précarité matérielle par le don de produits. J’ai collaboré à leur développement commercial.

On Purpose m'a ouverte à de très nombreuses thématiques et m’a permis d’identifier des sujets qui résonnaient particulièrement tels que l'entrepreneuriat social, l’éducation ou l’écologie. Grâce au programme de formation, j'ai donc pu mener à bien une réflexion sur les apprentissages que je souhaitais davantage approfondir. Après On Purpose, j'ai décidé de continuer à me perfectionner sur les thématiques du développement personnel, de la collaboration et de la communication pour affiner mon projet. En quelque sorte, je me suis accordée une année supplémentaire de formation sur mesure ! Entre autres, je me suis formée au coaching professionnel avec le Coaches Training Institute à San Francisco (aujourd’hui renommé le Co-Active Training Institute, NDR) et à l'intelligence collective avec l'Université du Nous. J'ai également passé mon BAFA avec Mom'artre, un partenaire On Purpose, dans le but d'acquérir de nouvelles compétences d'animation et de creuser mon attrait pour l’éducation populaire et alternative.

En parallèle – alors que j’explorais ces domaines pour aligner mon futur métier avec mes aspirations – j'ai entrepris un voyage, une sorte d’expédition en « classe verte » ! J’avais besoin d’oser m’aventurer vers un ailleurs et de remettre du rêve dans ma vie. J’ai commencé par prendre le temps du voyage en embarquant sur un navire porte-conteneurs pendant 3 semaines direction l'Inde. J’ai débarqué à Dubaï et me suis ensuite envolée pour trois mois à Pondichéry au sud-est de l’Inde puis quelque temps sur une île des Philippines. Cette expérience m'a permis d'aborder sur le terrain certains sujets étudiés en cours de prospective avec l’Institut des Futurs Souhaitables (par exemple, sur la société de consommation dont ce cargo est le symbole, sur des modèles alternatifs de société à Auroville en Inde, etc.).

Ce voyage m’a aussi reconnectée au plaisir de raconter à travers l’écriture et l’oralité. Je conçois actuellement le site .Life, un univers haut en couleur pour partager mes explorations et réflexions. Je viens justement de finaliser un récit romancé Comme un cargo dans l’eau que je cherche maintenant à éditer !

Enfin, j'ai pris conscience à travers mon expérience On Purpose qu'il ne me suffisait pas de travailler pour des causes pour donner du sens à ma vie. Au cours de ma transition, j'ai lu un ouvrage d’Howard Gardner intitulé Les nouvelles formes de la vérité, de la beauté et de la bonté (Editions Odile Jacob, 2013) dans lequel il déclare : "Quant au bien, il concerne la qualité des relations entre les êtres humains". À ce moment-là, j'ai réalisé que j'avais envie d'œuvrer pour ce bien, à travers une thématique universelle à toutes formes d'organisations : le dialogue.

Et maintenant ? Bulles, des espaces-temps sur mesure

Riche de toutes ces expériences, j'ai décidé de co-fonder Bulles avec ma sœur Cécile, spécialiste en psychologie du travail et chargée de cours en enseignement supérieur sur les compétences émotionnelles, relationnelles et de leadership. Bulles est un cabinet d'accompagnement pour des personnes et collectifs engagés : nous créons des espaces-temps sur mesure qui favorisent le dialogue pour avancer sur ses activités, celles qui ont besoin de sens et d'attention. Nous partons d'une problématique professionnelle concrète avec comme objectif de co-créer avec la personne ou l’équipe une réponse sur mesure à leur demande.

Avec Cécile, nous aimons dire que nous sommes engagées pour « l'art du dialogue ». Nous souhaitons aller au-delà de la libération de la parole car il ne s’agit pas de discuter pour discuter mais d’échanger pour prendre du recul, partager, rêver et construire ensemble. En facilitant des échanges, nous créons les conditions pour renforcer la connexion à soi, aux autres et à sa puissance d'agir. À travers le dialogue extérieur, la pensée se développe en se transformant en langage et enrichit ainsi le dialogue intérieur pour nourrir sa propre réflexion.

Nous accompagnons des clients d’horizons très divers, en individuel et en groupe. Les besoins peuvent êtres multiples, ponctuels ou sur une période donnée : de la préparation d’un entretien ou d’une conversation complexe, au besoin de se réaliser ou encore de se réunir en équipe pour améliorer ses pratiques et se reconnecter à une raison d’être et d’agir... Nous avons par exemple soutenu : une Fondation ayant besoin de co-construire un bilan de ses actions et ses nouveaux objectifs sur un cycle de plusieurs réunions, une manager souhaitant monter en compétences en intelligence collective ou encore des personnes en transition professionnelle. C’est ce qui rend notre métier passionnant !

D’ailleurs, je garde encore des liens étroits avec On Purpose Paris pour qui je suis facilitatrice aujourd'hui.

Pour conclure, un message de fin ?

Je suis convaincue que – dans le contexte actuel du confinement – garder du contact social, être écouté.e et pouvoir partager devient encore plus primordial. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d'espaces-temps de qualité pour continuer d’agir avec sens et confiance.

 

Propos de Sophie recueillis par Auxence Neyton


Auxence Neyton